En savoir plus sur le compteur Linky

06 Avr En savoir plus sur le compteur Linky

Le distributeur d’électricité ENEDIS a présenté les avancées d’implémentation du compteur Linky à l’équipe de la Médiation de la consommation pour le Groupe ENGIE.

A quoi sert un compteur d’électricité ?

Un compteur électrique permet de mesurer la quantité d’électricité réellement consommée par un foyer. Cette quantité se mesure en kWh. Les compteurs d’électricité sont installés par le distributeur. Sur l’ensemble du territoire français, le distributeur d’électricité principal est ENEDIS. Ce distributeur recueille et transmet les index relevés sur les compteurs au fournisseur, afin que ce dernier puisse facturer les consommateurs.

Il existe aujourd’hui 3 types de compteurs électriques en France :

– le compteur électromécanique, premier compteur à avoir fait son apparition dans les ménages, se distingue grâce à son disque métallique en rotation ;
– le compteur électrique, compteur de seconde génération, qui affiche les informations directement sur un écran ;
– le compteur Linky correspond à la dernière génération de compteurs. Il ne se contente pas d’afficher les informations puisqu’il peut également communiquer les index de consommation d’électricité au distributeur.

Le compteur Linky

Le compteur Linky a commencé à être installé dans les ménages français en 2018 à la suite de l’adoption de la Directive 2009/72/CE du Parlement européen et du Conseil du 13 juillet 2009 . Au total, 24 millions de compteurs ont déjà été posés, dont 8 millions ont été posés entre 2018 et 2019. L’objectif étant d’atteindre les 35 millions de compteurs à la fin de l’année 2021. De plus, le Décret nº 2010-1022 du 31 août 2010 relatif aux dispositifs de comptage sur les réseaux publics d’électricité rend obligatoire la mise en œuvre de compteurs communicants par les gestionnaires de réseaux électriques.

Ce compteur Linky possède des nouvelles particularités que n’ont pas les anciens compteurs d’ENEDIS.

Il est beaucoup plus simple de suivre sa consommation avec ces nouveaux compteurs. L’ADEME évalue jusqu’à 10% les économies d’électricité chez les plus gros consommateurs, grâce à l’accès à une information plus précise possible avec Linky.

En effet, le compteur Linky permet à un consommateur de suivre sa consommation d’électricité en temps réel sur son espace personnel. Le distributeur et les fournisseurs donnent la possibilité aux clients d’ouvrir leur espace dédié. Fin 2019, 1 millions de personnes étaient abonnées à l’Espace client ENEDIS et 3 millions chez les fournisseurs, pour suivre leurs données horaires.

La CNIL encadre le traitement des données transmises par le compteur Linky. Le distributeur ENEDIS ne peut pas avoir accès aux consommations enregistrées instantanément. La CNIL et la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ont également limité l’accès aux consommations « fines », c’est-à-dire horaires, et semi-horaires pour protéger la vie privée des consommateurs finaux d’énergie. Ainsi, le distributeur ENEDIS, n’a pas accès à ces données, sauf exception motivée notamment par des opérations de maintenance. Le distributeur ENEDIS ne peut pas non plus transmettre les données sur les consommations fines à une société commerciale comme un fournisseur d’énergie sans avoir obtenu l’accord de l’utilisateur.

L’accès journalier aux informations de consommations permet au client, au distributeur et au fournisseur de mieux suivre toute anomalie et de réagir plus rapidement, tout en étant plus transparent. Le meilleur suivi rendu possible devrait permettre d’éviter la formation de litiges issus d’une absence d’historique sur les consommations ou des contestations d’index, par exemple. Le suivi de ces compteurs, à la fois précis et régulier, devrait aussi aider à la résolution de litiges naissant et donnant lieu à Médiation.

En outre, le compteur peut comptabiliser « l’autoconsommation », c’est à dire la consommation d’énergie directement produite chez un consommateur. En effet, cette pratique se démocratise avec l’installation de panneaux solaires chez les particuliers.

Les spécificités techniques du compteur Linky

Le compteur Linky a la spécificité de pouvoir communiquer dans les deux sens, du compteur au concentrateur et du concentrateur au compteur, grâce au réseau téléphonique et à une carte SIM. Le compteur peut donc communiquer certaines données telles que les mesures de tension, l’énergie, la qualité des ondes, les surtensions… Avec ce procédé, le compteur peut diagnostiquer des pannes, sur tout un secteur, quasiment en temps réel et donc y remédier plus rapidement, parfois avant même que les habitants ne décèlent la panne.

Une autre particularité du compteur est qu’il possède son propre disjoncteur, aussi appelé breaker. Attention, celui-ci ne vient pas remplacer le disjoncteur déjà présent dans votre logement mais ajoute seulement à ce dernier, une sécurité supplémentaire. Le disjoncteur de base fonctionne comme un détecteur thermique : lorsqu’il y a une surtension, l’appareil chauffe et ouvre son circuit, ce qui coupe instantanément le courant. De son côté, le compteur Linky enregistre une consommation maximale d’électricité en fonction des capacités du logement, telles que définies par le contrat. Dès que cette limite est dépassée, le compteur coupe le courant.

Une autre fonctionnalité du nouveau compteur est son interface de Télé-information client ou interface TIC, qui peut être installée à votre demande. Cette interface permet de lire instantanément la consommation d’électricité. Attention, aucune information n’est transmise, cette technologie ne fait que lire les données du compteur. Cela permet au client de piloter sa consommation en éteignant ou allumant ses appareils électriques.

Enfin, le compteur Linky ne possède pas de pile mais « un super condensateur de stockage de l’énergie ». Celui-ci permet de garder en mémoire les principales données horaires même lorsque le courant est coupé.

Où en est-on de l’implémentation du compteur Linky ?

Aujourd’hui, deux tiers des français sont équipés d’un compteur Linky. Selon les statistiques d’ENEDIS, 88% des clients sont satisfaits de ce nouveau compteur.

Les principales causes de la non-satisfaction pour les 12% restant sont :

– la peur de l’émission d’ondes en provenance du compteur. Or, selon l’ANFR les ondes émises par le Linky sont comparable à celles d’une lampe fluo compacte ou d’un écran plat de télévision de 19’’
– la communication des données au fournisseur : un consommateur peut demander à ce que ses données ne soient pas transmises au fournisseur.

Les relations entre ENEDIS et les consommateurs se sont apaisées. Le distributeur a fait en sorte d’améliorer ses services au niveau de l’écoute et de la satisfaction clients. Des débats participatifs ont été mis en place pour mieux comprendre et répondre aux attentes des consommateurs, avec un accompagnement pédagogique sur le compteur. Un dispositif spécial d’écoute sur les problématiques du Linky a aussi été déployé, et notamment une cellule de « médiation » dédiée aux clients électrosensibles.

Le distributeur a aussi créé une communication plus adaptée aux attentes des consommateurs. Un courrier est envoyé 45 jours avant l’installation du nouveau compteur, accompagné de plaquettes d’informations plus détaillées, pour mieux répondre aux demandes et interrogations des personnes concernées.

Cette installation du compteur reste une obligation du Parlement et du Conseil européen, seuls certains cas médicaux particuliers peuvent faire l’objet d’une dérogation.



Le site mediateur-engie.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience afin de proposer des contenus et services adaptés aux intérêts de ses visiteurs. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies. More information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

En savoir plus