Comment lire une facture d’énergie ?

entete_questions_frequentes

Comment lire une facture d’énergie ?

La facture d’énergie est parfois difficile à déchiffrer. Pour bien décrypter une facture d’énergie, il est nécessaire de comprendre les règles encadrant ce document.

 

La facture d’énergie : qu’est-ce que c’est ?

Le Médiateur de la consommation pour le Groupe ENGIE constate qu’un grand nombre de requérants le sollicitent du fait de leur incompréhension face à leur facture d’électricité ou de gaz naturel.

La facture d’énergie désigne le document envoyé par mon fournisseur d’énergie, lequel indique le montant dont je dois m’acquitter dans le cadre de ma souscription à un contrat de fourniture d’énergie, qu’il s’agisse d’électricité ou de gaz naturel. Au-delà du solde à devoir, cette facture mentionne également un certain nombre d’éléments relatifs à mon abonnement, à ma consommation et aux taxes en vigueur.

 

Pourquoi une réglementation spécifique pour la facture d’énergie ?

A la suite de l’ouverture du marché de l’énergie en 2007, de nouveaux fournisseurs d’électricité et de gaz ont fait leur apparition aux côtés des deux anciens monopoles historiques EDF et GDF. Ces nouveaux fournisseurs d’énergie ont établi leur système de facturation avec une présentation qui leur était propre. Les clients ont pu alors être un peu déstabilisés par cette diversité et avoir des difficultés pour bien comprendre les factures qui leur étaient adressées.

Afin de mettre en place un système harmonisé entre les différents fournisseurs, un arrêté dit « Arrêté facture »* relatif aux factures de fourniture d’énergie a été publié le 18 avril 2012. Ses dispositions, entrées en vigueur le 1er janvier 2013, avaient pour but de déterminer la forme des factures à venir et les mentions obligatoires qui devaient y figurer. Ces dispositions ont été insérées dans le Code de la consommation. Certaines modifications y ont été apportées, notamment par l’intermédiaire de l’ordonnance du 14 mars 2016, ayant abouti à une refonte du Code de la consommation.
La loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, avec son article 202 entré en vigueur le 18 août 2016, est également venue impacter la facturation d’énergie, en ce qu’elle modifie l’article L 224-11 du Code de la consommation.

 

Quelles sont les règles à respecter dans une facture d’énergie ?

Il faut tout d’abord souligner que les règles spécifiques applicables aux factures d’énergie ne s’appliquent que dans le cadre de « contrats souscrits par un consommateur avec un fournisseur d’électricité ou de gaz naturel, ainsi qu’aux contrats souscrits par un non-professionnel pour une puissance électrique égale ou inférieure à 36 kilovoltampères ou pour une consommation de gaz naturel inférieure à 30 000 kilowattheures par an » (article L 224-1 du Code de la consommation).

L’article L 224-11 précise que le fournisseur doit émettre une facture, au moins une fois par an, sur la base de l’énergie effectivement consommée par le client, et non pas seulement sur des index estimés. De plus, après modification par la loi relative à la transition énergétique, il est ajouté qu’ « Aucune consommation d’électricité ou de gaz naturel antérieure de plus de quatorze mois au dernier relevé ou auto relevé ne peut être facturée, sauf en cas de défaut d’accès au compteur, d’absence de transmission par le consommateur d’un index relatif à sa consommation réelle, après un courrier adressé au client par le gestionnaire de réseau par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, ou de fraude ».

Le contenu et la forme de la facture d’énergie sont quant à eux envisagés à l’article L 224-12, lequel renvoie aux règles de l’arrêté facture cité précédemment. La facture doit ainsi être émise sur un support papier ou sur un autre type de support durable, si le client en a donné l’accord.

Les informations devant figurer sur la facture d’énergie sont nombreuses. On pourra citer à titre d’exemples :

– la mention du montant à payer ou à rembourser ;
– la date limite de paiement ou de remboursement ;
– le numéro de référence client ;
– l’adresse du site de consommation ;
– l’offre souscrite ;
– les références des appareils de comptage ;
– le numéro de référence de la facture, sa date d’émission et sa date limite de paiement ;
– la date estimative de la prochaine facture et si possible du prochain relevé ;
– les modalités de paiement offertes ;
– l’historique de consommation (pour mieux les gérer et voir les éventuelles incohérences d’une année sur l’autre).

La présentation de cette historiques des données de consommation est également réglementée. Doivent être mentionnés, par exemple :

– la période de consommation et la nature de ces consommations (relevées, estimées ou transmises par le client) ;
– les anciens et nouveaux index de consommations ;
– la quantité d’énergie facturée, avec une éventuelle différenciation d’horaires ;
– le coefficient de conversion appliqué lorsqu’il s’agit de gaz naturel ;
– le prix du kWh à l’unité et le montant des consommations hors taxes.

La facture d’énergie doit également indiquer les différents services auxquels le client aurait pu souscrire.

Enfin, le fournisseur d’électricité « facture simultanément à son client la fourniture d’énergie et l’utilisation des réseaux publics. Il identifie sur la facture le montant correspondant à l’utilisation des réseaux publics par son client. » (Article R. 341-2 du code de l’énergie).

 

Où me renseigner ?

L’ensemble des règles relatives à la facturation d’énergie peut être trouvé dans l’arrêté de 2012, lequel énumère de manière exhaustive tous les éléments devant apparaître sur une facture. Celui-ci est consultable ici sur le site de Légifrance. De cette manière, vous avez la possibilité de confronter ces éléments avec ceux mentionnés sur les factures des fournisseurs et ainsi mieux en comprendre le sens.

* Arrêté du 18 avril 2012 relatif aux factures de fourniture d’électricité ou de gaz naturel à leurs modalités de paiement et aux conditions de report ou de remboursement des trop-perçus.

 

Comment lire une facture d’énergie ?

La facture d’énergie est parfois difficile à déchiffrer. Pour bien décrypter une facture d’énergie, il est nécessaire de comprendre les règles encadrant ce document.

 

La facture d’énergie : qu’est-ce que c’est ?

Le Médiateur de la consommation pour le Groupe ENGIE constate qu’un grand nombre de requérants le sollicitent du fait de leur incompréhension face à leur facture d’électricité ou de gaz naturel.

La facture d’énergie désigne le document envoyé par mon fournisseur d’énergie, lequel indique le montant dont je dois m’acquitter dans le cadre de ma souscription à un contrat de fourniture d’énergie, qu’il s’agisse d’électricité ou de gaz naturel. Au-delà du solde à devoir, cette facture mentionne également un certain nombre d’éléments relatifs à mon abonnement, à ma consommation et aux taxes en vigueur.

 

Pourquoi une réglementation spécifique pour la facture d’énergie ?

A la suite de l’ouverture du marché de l’énergie en 2007, de nouveaux fournisseurs d’électricité et de gaz ont fait leur apparition aux côtés des deux anciens monopoles historiques EDF et GDF. Ces nouveaux fournisseurs d’énergie ont établi leur système de facturation avec une présentation qui leur était propre. Les clients ont pu alors être un peu déstabilisés par cette diversité et avoir des difficultés pour bien comprendre les factures qui leur étaient adressées.

Afin de mettre en place un système harmonisé entre les différents fournisseurs, un arrêté dit « Arrêté facture »* relatif aux factures de fourniture d’énergie a été publié le 18 avril 2012. Ses dispositions, entrées en vigueur le 1er janvier 2013, avaient pour but de déterminer la forme des factures à venir et les mentions obligatoires qui devaient y figurer. Ces dispositions ont été insérées dans le Code de la consommation. Certaines modifications y ont été apportées, notamment par l’intermédiaire de l’ordonnance du 14 mars 2016, ayant abouti à une refonte du Code de la consommation.
La loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, avec son article 202 entré en vigueur le 18 août 2016, est également venue impacter la facturation d’énergie, en ce qu’elle modifie l’article L 224-11 du Code de la consommation.

 

Quelles sont les règles à respecter dans une facture d’énergie ?

Il faut tout d’abord souligner que les règles spécifiques applicables aux factures d’énergie ne s’appliquent que dans le cadre de « contrats souscrits par un consommateur avec un fournisseur d’électricité ou de gaz naturel, ainsi qu’aux contrats souscrits par un non-professionnel pour une puissance électrique égale ou inférieure à 36 kilovoltampères ou pour une consommation de gaz naturel inférieure à 30 000 kilowattheures par an » (article L 224-1 du Code de la consommation).

L’article L 224-11 précise que le fournisseur doit émettre une facture, au moins une fois par an, sur la base de l’énergie effectivement consommée par le client, et non pas seulement sur des index estimés. De plus, après modification par la loi relative à la transition énergétique, il est ajouté qu’ « Aucune consommation d’électricité ou de gaz naturel antérieure de plus de quatorze mois au dernier relevé ou auto relevé ne peut être facturée, sauf en cas de défaut d’accès au compteur, d’absence de transmission par le consommateur d’un index relatif à sa consommation réelle, après un courrier adressé au client par le gestionnaire de réseau par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, ou de fraude ».

Le contenu et la forme de la facture d’énergie sont quant à eux envisagés à l’article L 224-12, lequel renvoie aux règles de l’arrêté facture cité précédemment. La facture doit ainsi être émise sur un support papier ou sur un autre type de support durable, si le client en a donné l’accord.

Les informations devant figurer sur la facture d’énergie sont nombreuses. On pourra citer à titre d’exemples :

– la mention du montant à payer ou à rembourser ;
– la date limite de paiement ou de remboursement ;
– le numéro de référence client ;
– l’adresse du site de consommation ;
– l’offre souscrite ;
– les références des appareils de comptage ;
– le numéro de référence de la facture, sa date d’émission et sa date limite de paiement ;
– la date estimative de la prochaine facture et si possible du prochain relevé ;
– les modalités de paiement offertes ;
– l’historique de consommation (pour mieux les gérer et voir les éventuelles incohérences d’une année sur l’autre).

La présentation de cette historiques des données de consommation est également réglementée. Doivent être mentionnés, par exemple :

– la période de consommation et la nature de ces consommations (relevées, estimées ou transmises par le client) ;
– les anciens et nouveaux index de consommations ;
– la quantité d’énergie facturée, avec une éventuelle différenciation d’horaires ;
– le coefficient de conversion appliqué lorsqu’il s’agit de gaz naturel ;
– le prix du kWh à l’unité et le montant des consommations hors taxes.

La facture d’énergie doit également indiquer les différents services auxquels le client aurait pu souscrire.

Enfin, le fournisseur d’électricité « facture simultanément à son client la fourniture d’énergie et l’utilisation des réseaux publics. Il identifie sur la facture le montant correspondant à l’utilisation des réseaux publics par son client. » (Article R. 341-2 du code de l’énergie).

 

Où me renseigner ?

L’ensemble des règles relatives à la facturation d’énergie peut être trouvé dans l’arrêté de 2012, lequel énumère de manière exhaustive tous les éléments devant apparaître sur une facture. Celui-ci est consultable ici sur le site de Légifrance. De cette manière, vous avez la possibilité de confronter ces éléments avec ceux mentionnés sur les factures des fournisseurs et ainsi mieux en comprendre le sens.

* Arrêté du 18 avril 2012 relatif aux factures de fourniture d’électricité ou de gaz naturel à leurs modalités de paiement et aux conditions de report ou de remboursement des trop-perçus.

 

Le site mediateur-engie.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience afin de proposer des contenus et services adaptés aux intérêts de ses visiteurs. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies. More information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

En savoir plus