Formation à la Médiation des étudiants en droit de l’Université de Bourgogne

22 Juin Formation à la Médiation des étudiants en droit de l’Université de Bourgogne

Le 30 avril 2020, le Médiateur de la consommation pour le Groupe ENGIE, Jean-Pierre Hervé, et sa déléguée, Nathalie Cadier, sont intervenus en duo auprès des étudiants du Master 2 juristes d’affaires-Commerce-Distribution-Consommation à la faculté de Droit de Dijon.

Le Médiateur intervient régulièrement auprès de ce Master, pendant l’année universitaire pour témoigner sur les pratiques de médiation de la consommation et de la médiation conventionnelle. Ce sont en effet les 2 domaines d’expertise du Médiateur pour le Groupe ENGIE. Sa déléguée participe au jury de recrutement de ce Master et tutore chaque année un(e) alternant(e) issu(e) de cette formation.

Le Médiateur, Jean-Pierre Hervé, sa déléguée, Nathalie Cadier, et l’ensemble de l’équipe se forment d’ailleurs régulièrement au Code de la consommation, notamment dans le cadre de sessions proposées régulièrement par le Club des Médiateurs de Services au Public. Ils sont également formés à la médiation conventionnelle : ainsi, ils ont tous deux obtenu un certificat de spécialisation à la Médiation institutionnelle, délivré par le CNAM, après un an d’enseignement en formation continue.

Nommé depuis l’été 2014, Jean-Pierre Hervé a aujourd’hui une longue expérience de ces médiations qu’il pratique régulièrement.

Le programme proposé est réalisé à 2 voix, Nathalie Cadier, sa déléguée pour le Groupe ENGIE l’ayant rejoint il y a trois ans, avec à son actif une longue expérience des sciences humaines, et notamment de la concertation.

Cette année, l’exercice était un peu particulier compte-tenu des contraintes liées à la crise sanitaire. Le duo a dû adapter son intervention, qui s’étale habituellement sur deux journées et se veut très interactive. La présentation a été revue pour pouvoir se tenir à distance. Elle a été simplifiée, écourtée et renforcée en illustrations afin de pouvoir maintenir l’attention des étudiants dans la durée  malgré la contrainte du « distanciel ». Des moments d’échanges ont pu être introduits par le jeu de questions réponses, de discussions, et de moments organisés en sous-groupes.

Les sujets suivants ont été abordés :

La dernière demi-journée de cette formation à la médiation est normalement consacrée à la mise en situation des étudiants sur la base de 3 cas pratiques qu’ils analysent rapidement. Ils essayent alors de « revêtir » la posture de médiateur pour apporter leur proposition de démarche, intégrant une analyse en droit puis en équité. Cette partie n’a malheureusement pas pu être réalisée dans les conditions du distanciel.

Les étudiants, qui suivent tous leur cursus en alternance, ont fait un retour très positif de cette formation (à distance), qui constituait un exercice exigeant pour la les deux intervenants de la Médiation et demandait une attention soutenue de la part des étudiants. Ils ont bien joué le jeu et sont restés actifs et réactifs pendant toute la journée d’enseignement. Interrogés à la fin sur leurs impressions, ils ont notamment exprimé leur étonnement à voir combien la communication, la connaissance de soi et de la maîtrise des émotions était importante en médiation, et dans tout mode de gestion des conflits.

Le Médiateur de la consommation pour le Groupe ENGIE intervient aussi dans d’autres formation (l’IGPDE, le CNAM, l’Ecole Nationale de la Magistrature, d’autres Master 2 d’universités en France).