Je ne suis plus prélevé, que faire ?

entete_questions_frequentes

Je ne suis plus prélevé, que faire ?

Votre fournisseur d’énergie propose plusieurs modes de paiement, afin de vous acquitter de vos factures. On peut ainsi citer le TIP (titre interbancaire de paiement), le mandat-compte, le chèque, la carte bancaire, mais également le prélèvement automatique.

Dans ce dernier cas, la somme à devoir est prélevée directement sur votre compte en banque. Il suffit simplement que vous remplissiez un mandat SEPA et que vous le transmettiez au fournisseur accompagné d’un RIB (relevé d’identité bancaire).

Le prélèvement automatique sera alors mis en place selon le rythme de facturation choisi : tous les mois si vous êtes mensualisé, tous les deux mois si vous avez une facturation bimestrielle, et tous les six mois si vous avez une facturation semestrielle.

 

Dans le cas où vous constateriez le fait que vous n’êtes plus prélevé, il est alors important de réagir.

En effet, si vous êtes mensualisé, vous recevez une facture par an, laquelle régularise vos consommations au regard des paiements que vous avez effectué chaque mois. Si vos mensualités ne sont pas prélevées, la somme à devoir sur la facture annuelle sera d’autant plus importante.

La même logique s’applique en cas de facturation bimestrielle ou semestrielle. Si la somme facturée n’est pas prélevée, elle sera reportée sur la facture suivante, et ainsi de suite.

Il faut ainsi être attentif et vérifier, selon votre mode de facturation, que les prélèvements ont bien lieu sur votre compte aux échéances fixées.

Si vous vous rendez compte que ce n’est pas le cas, il est conseillé de prendre contact avec le service clients de votre fournisseur. Ses coordonnées figurent sur vos factures. Il vous indiquera ainsi si ce problème de prélèvement est dû à un dysfonctionnement de son système et, dans ce cas, quelles démarches effectuer, ou bien si cela relève d’un problème de votre banque. En effet, une opposition peut avoir été mise en place par erreur.

De plus, si votre appel au service clients reste sans suite, n’hésitez pas à garder une trace de votre contact en lui envoyant également un courrier faisant état de votre problème, si possible en recommandé.

Je ne suis plus prélevé, que faire ?

Votre fournisseur d’énergie propose plusieurs modes de paiement, afin de vous acquitter de vos factures. On peut ainsi citer le TIP (titre interbancaire de paiement), le mandat-compte, le chèque, la carte bancaire, mais également le prélèvement automatique.

Dans ce dernier cas, la somme à devoir est prélevée directement sur votre compte en banque. Il suffit simplement que vous remplissiez un mandat SEPA et que vous le transmettiez au fournisseur accompagné d’un RIB (relevé d’identité bancaire).

Le prélèvement automatique sera alors mis en place selon le rythme de facturation choisi : tous les mois si vous êtes mensualisé, tous les deux mois si vous avez une facturation bimestrielle, et tous les six mois si vous avez une facturation semestrielle.

 

Dans le cas où vous constateriez le fait que vous n’êtes plus prélevé, il est alors important de réagir.

En effet, si vous êtes mensualisé, vous recevez une facture par an, laquelle régularise vos consommations au regard des paiements que vous avez effectué chaque mois. Si vos mensualités ne sont pas prélevées, la somme à devoir sur la facture annuelle sera d’autant plus importante.

La même logique s’applique en cas de facturation bimestrielle ou semestrielle. Si la somme facturée n’est pas prélevée, elle sera reportée sur la facture suivante, et ainsi de suite.

Il faut ainsi être attentif et vérifier, selon votre mode de facturation, que les prélèvements ont bien lieu sur votre compte aux échéances fixées.

Si vous vous rendez compte que ce n’est pas le cas, il est conseillé de prendre contact avec le service clients de votre fournisseur. Ses coordonnées figurent sur vos factures. Il vous indiquera ainsi si ce problème de prélèvement est dû à un dysfonctionnement de son système et, dans ce cas, quelles démarches effectuer, ou bien si cela relève d’un problème de votre banque. En effet, une opposition peut avoir été mise en place par erreur.

De plus, si votre appel au service clients reste sans suite, n’hésitez pas à garder une trace de votre contact en lui envoyant également un courrier faisant état de votre problème, si possible en recommandé.

Le site mediateur-engie.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience afin de proposer des contenus et services adaptés aux intérêts de ses visiteurs. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies. More information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

En savoir plus