Qu’est ce qui peut expliquer une surconsommation de gaz ?

entete_questions_frequentes

Qu’est ce qui peut expliquer une surconsommation de gaz ?

Des défaillances techniques ou un comportement énergétivore peuvent générer une surconsommation de gaz …

 

1. Fuite sur l’installation du réseau gaz naturel ?

Vous constatez que le compteur gaz tourne toujours alors que tous les appareils gaz sont arrêtés ?

Vous sentez une odeur de gaz chez vous ou dans votre immeuble ? Vous avez identifié une fuite de gaz ? Votre installation gaz est endommagée ?

Fuite de gaz : que faire ? Suivez les indications fournies par le distributeur GRDF :

  1. Ouvrez les fenêtres.
  2. Fermez votre arrivée de gaz.
  3. Evitez les flammes et les étincelles.
  4. Ne touchez à aucun appareil électrique ni téléphone.
  5. Sortez à l’extérieur de votre domicile pour contacter le n° Vert Urgence Sécurité Gaz au
    0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe). Un opérateur vous répondra 24h24 et 7j/7.
  6. Attendez l’arrivée du technicien GRDF devant votre domicile.

 

2. Compteur gaz défectueux : sous consommation ou sur consommation ?

Un compteur gaz peut être défectueux malgré des contrôles périodiques réalisés par le distributeur. Savez-vous qu’il est très rare qu’un compteur de gaz sur-compte vos consommations de gaz naturel ? La majorité des cas de défaillance d’un compteur se concrétise par une sous consommation.  En effet, un compteur gaz est un ensemble mécanique qui contient à l’intérieur des tiroirs qui se déplacent sous la pression du gaz.

Le déplacement de ces tiroirs entraîne une roue qui fait tourner les petites roues de la minuterie (là où sont lus les index sur le cadran du compteur). Le déplacement de ces tiroirs et le fonctionnement des engrenages deviennent difficiles par l’usure des pièces liée à la fois au frottement et au gaz qui contient des impuretés. Les engrenages se grippent peu à peu (d’où le sous-comptage) et parfois se bloquent complètement (compteur bloqué).

Ceci explique que les compteurs soient systématiquement remplacés au bout de 20 ans. Le phénomène de sur-comptage n’existe pas. Lorsque des casses de minuterie sont constatées, lesquelles se voient sur le cadran du compteur, les roues peuvent avoir été affectées et indiquer une valeur erronée, possiblement à la hausse, sans que l’on puisse qualifier cela de sur-comptage à proprement dit.

En cas de doute sur la fiabilité du comptage, le distributeur GRDF propose une offre payante de « Vérification des appareils de comptage », ce contrôle est réalisé en laboratoire Catalogue des prestations annexes de GRDF Version du 1er octobre 2017

Cette prestation est demandée à GRDF par un Fournisseur ou un Client ayant conclu un Contrat de Livraison Direct (CLD). L’intervention peut également être réalisée à l’initiative de GRDF suite à un dysfonctionnement constaté.

 

mlm tableau

 

3. Chaudière mal entretenue ?

Vous avez une chaudière gaz naturel ? Propriétaire ou locataire, savez-vous qu’entretenir votre chaudière chaque année est une obligation légale(1) qui permet d’éviter qu’elle s’encrasse et consomme plus ?

Cela permet d’assurer un fonctionnement de votre chaudière en sécurité. C’est aussi un moyen simple de vous aider à réaliser jusqu’à 12% d’économies d’énergie(2) !

Pour votre visite d’entretien, vous devez faire appel à un professionnel plombier chauffagiste Partenaires.

Ainsi, l’âge de la chaudière peut aussi être une explication à une consommation plus importante par rapport à des chaudières gaz avec une technologie récente.

(1) Obligation légale (Décret n°2009-649 du 9 juin 2009 et arrêté du 15 septembre 2009 relatifs à l’entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts). Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les articles R224-41-4 à R224-41-9 du Code de l’environnement.

(2) Source Ademe : Guide pratique « Etre écocitoyen à la maison», édition mai 2016 ».

 

4. Isolation défaillante du logement ?

Les travaux d’isolation d’un logement permettent de réduire les consommations d’énergie et ainsi réduire les coûts de consommation.

Ces économies d’énergie varient selon les travaux réalisés de 10 % à 30 %  : le toit, les murs, les fenêtres,… (voir schéma ci-joint).

mlm image 1

Les travaux d’isolation (ou rénovation thermique) constitue un des moyens de réduire le budget énergie tout en améliorant le confort de l’habitat.

 

5. Comportement énergétivore ?

Un comportement économe peut vous permettre d’économiser des consommations d’énergie et d’eau. Ainsi, ne pas suivre par exemple la température de chauffage des pièces peut fortement impacter votre consommation chauffage. Il convient de vérifier la température avec un thermomètre (consigne de 19°C dans les pièces à vivre ; 16°C dans les chambres). 1°C de plus entraîne une augmentation de la consommation chauffage de 7% !

Ainsi, à titre d’exemple, voici certains bons gestes du quotidien :

 


Dans la cuisine :

  • Enlever le givre et dépoussiérer la grille arrière du réfrigérateur tous les six mois permet de diminuer la consommation d’énergie du réfrigérateur de 30 %.
  • Vérifier l’étiquette énergétique des appareils et, si possible, privilégier un appareil de classe A+ qui consomme 20 % d’électricité en moins qu’un appareil de classe A.
  • Utiliser la touche éco du lave-vaisselle ou du lave-linge réduit de 50 % la consommation d’électricité.
  • Couvrir ses casseroles pour chauffer de l’eau divise par 4 la consommation d’énergie associée. Adapter ses casseroles à la taille du brûleur : si les brûleurs sont plus grands que la casserole, de l’énergie est gaspillée.
  • Laver son linge à 30°C consomme 3 fois moins d’énergie qu’à 90°C. 60°C suffisent pour éliminer les bactéries.

 


Dans les pièces à vivre :

  • Eteindre les appareils électriques : l’ensemble des appareils électriques laissés en veille (TV, hi-fi, ordinateur…) consomment autant qu’un réfrigérateur.
  • Eteindre la lumière en sortant d’une pièce pour économiser 15 % sur sa facture.
  • Privilégier les ampoules « basse consommation » qui durent 8 fois plus longtemps et consomment 3 à 5 fois moins que les ampoules classiques.
  • Baisser la température : 19°C pour les pièces à vivre et 16°C pour les chambres suffisent. 1°C en moins, c’est 7% de consommation en moins.
  • Faire entretenir sa chaudière tous les ans pour économiser 8 à 12 % d’énergie.
  • Fermer les radiateurs avant d’aérer (10 minutes par jour suffisent).
  • Fermer ses volets pendant la nuit en hiver protège le logement du froid.

 


Dans la salle de bains :

  • Couper l’eau lors du brossage de dents : un robinet qui coule c’est 12 litres d’eau gaspillés par minute.
  • Préférer la douche au bain : une douche de 5 minutes consomme 60 à 80 litres d’eau, 2 à 3 fois moins qu’un bain.
  • Un robinet qui fuit goutte à goutte pendant une journée, c’est 120 litres d’eau perdus et pour une chasse d’eau, c’est 600 litres !

 

6. Fraude ?

Certains cas de fraudes peuvent expliquer des surconsommation. En cas de suspicion, contactez un technicien GRDF au 0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe). Un opérateur vous répondra 24h24 et 7j/7

Qu’est ce qui peut expliquer une surconsommation de gaz ?

Des défaillances techniques ou un comportement énergétivore peuvent générer une surconsommation de gaz …

 

1. Fuite sur l’installation du réseau gaz naturel ?

Vous constatez que le compteur gaz tourne toujours alors que tous les appareils gaz sont arrêtés ?

Vous sentez une odeur de gaz chez vous ou dans votre immeuble ? Vous avez identifié une fuite de gaz ? Votre installation gaz est endommagée ?

Fuite de gaz : que faire ? Suivez les indications fournies par le distributeur GRDF :

  1. Ouvrez les fenêtres.
  2. Fermez votre arrivée de gaz.
  3. Evitez les flammes et les étincelles.
  4. Ne touchez à aucun appareil électrique ni téléphone.
  5. Sortez à l’extérieur de votre domicile pour contacter le n° Vert Urgence Sécurité Gaz au
    0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe). Un opérateur vous répondra 24h24 et 7j/7.
  6. Attendez l’arrivée du technicien GRDF devant votre domicile.

 

2. Compteur gaz défectueux : sous consommation ou sur consommation ?

Un compteur gaz peut être défectueux malgré des contrôles périodiques réalisés par le distributeur. Savez-vous qu’il est très rare qu’un compteur de gaz sur-compte vos consommations de gaz naturel ? La majorité des cas de défaillance d’un compteur se concrétise par une sous consommation.  En effet, un compteur gaz est un ensemble mécanique qui contient à l’intérieur des tiroirs qui se déplacent sous la pression du gaz.

Le déplacement de ces tiroirs entraîne une roue qui fait tourner les petites roues de la minuterie (là où sont lus les index sur le cadran du compteur). Le déplacement de ces tiroirs et le fonctionnement des engrenages deviennent difficiles par l’usure des pièces liée à la fois au frottement et au gaz qui contient des impuretés. Les engrenages se grippent peu à peu (d’où le sous-comptage) et parfois se bloquent complètement (compteur bloqué).

Ceci explique que les compteurs soient systématiquement remplacés au bout de 20 ans. Le phénomène de sur-comptage n’existe pas. Lorsque des casses de minuterie sont constatées, lesquelles se voient sur le cadran du compteur, les roues peuvent avoir été affectées et indiquer une valeur erronée, possiblement à la hausse, sans que l’on puisse qualifier cela de sur-comptage à proprement dit.

En cas de doute sur la fiabilité du comptage, le distributeur GRDF propose une offre payante de « Vérification des appareils de comptage », ce contrôle est réalisé en laboratoire Catalogue des prestations annexes de GRDF Version du 1er octobre 2017

Cette prestation est demandée à GRDF par un Fournisseur ou un Client ayant conclu un Contrat de Livraison Direct (CLD). L’intervention peut également être réalisée à l’initiative de GRDF suite à un dysfonctionnement constaté.

 

mlm tableau

 

3. Chaudière mal entretenue ?

Vous avez une chaudière gaz naturel ? Propriétaire ou locataire, savez-vous qu’entretenir votre chaudière chaque année est une obligation légale(1) qui permet d’éviter qu’elle s’encrasse et consomme plus ?

Cela permet d’assurer un fonctionnement de votre chaudière en sécurité. C’est aussi un moyen simple de vous aider à réaliser jusqu’à 12% d’économies d’énergie(2) !

Pour votre visite d’entretien, vous devez faire appel à un professionnel plombier chauffagiste Partenaires.

Ainsi, l’âge de la chaudière peut aussi être une explication à une consommation plus importante par rapport à des chaudières gaz avec une technologie récente.

(1) Obligation légale (Décret n°2009-649 du 9 juin 2009 et arrêté du 15 septembre 2009 relatifs à l’entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts). Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les articles R224-41-4 à R224-41-9 du Code de l’environnement.

(2) Source Ademe : Guide pratique « Etre écocitoyen à la maison», édition mai 2016 ».

 

4. Isolation défaillante du logement ?

Les travaux d’isolation d’un logement permettent de réduire les consommations d’énergie et ainsi réduire les coûts de consommation.

Ces économies d’énergie varient selon les travaux réalisés de 10 % à 30 %  : le toit, les murs, les fenêtres,… (voir schéma ci-joint).

mlm image 1

Les travaux d’isolation (ou rénovation thermique) constitue un des moyens de réduire le budget énergie tout en améliorant le confort de l’habitat.

 

5. Comportement énergétivore ?

Un comportement économe peut vous permettre d’économiser des consommations d’énergie et d’eau. Ainsi, ne pas suivre par exemple la température de chauffage des pièces peut fortement impacter votre consommation chauffage. Il convient de vérifier la température avec un thermomètre (consigne de 19°C dans les pièces à vivre ; 16°C dans les chambres). 1°C de plus entraîne une augmentation de la consommation chauffage de 7% !

Ainsi, à titre d’exemple, voici certains bons gestes du quotidien :

 


Dans la cuisine :

  • Enlever le givre et dépoussiérer la grille arrière du réfrigérateur tous les six mois permet de diminuer la consommation d’énergie du réfrigérateur de 30 %.
  • Vérifier l’étiquette énergétique des appareils et, si possible, privilégier un appareil de classe A+ qui consomme 20 % d’électricité en moins qu’un appareil de classe A.
  • Utiliser la touche éco du lave-vaisselle ou du lave-linge réduit de 50 % la consommation d’électricité.
  • Couvrir ses casseroles pour chauffer de l’eau divise par 4 la consommation d’énergie associée. Adapter ses casseroles à la taille du brûleur : si les brûleurs sont plus grands que la casserole, de l’énergie est gaspillée.
  • Laver son linge à 30°C consomme 3 fois moins d’énergie qu’à 90°C. 60°C suffisent pour éliminer les bactéries.

 


Dans les pièces à vivre :

  • Eteindre les appareils électriques : l’ensemble des appareils électriques laissés en veille (TV, hi-fi, ordinateur…) consomment autant qu’un réfrigérateur.
  • Eteindre la lumière en sortant d’une pièce pour économiser 15 % sur sa facture.
  • Privilégier les ampoules « basse consommation » qui durent 8 fois plus longtemps et consomment 3 à 5 fois moins que les ampoules classiques.
  • Baisser la température : 19°C pour les pièces à vivre et 16°C pour les chambres suffisent. 1°C en moins, c’est 7% de consommation en moins.
  • Faire entretenir sa chaudière tous les ans pour économiser 8 à 12 % d’énergie.
  • Fermer les radiateurs avant d’aérer (10 minutes par jour suffisent).
  • Fermer ses volets pendant la nuit en hiver protège le logement du froid.

 


Dans la salle de bains :

  • Couper l’eau lors du brossage de dents : un robinet qui coule c’est 12 litres d’eau gaspillés par minute.
  • Préférer la douche au bain : une douche de 5 minutes consomme 60 à 80 litres d’eau, 2 à 3 fois moins qu’un bain.
  • Un robinet qui fuit goutte à goutte pendant une journée, c’est 120 litres d’eau perdus et pour une chasse d’eau, c’est 600 litres !

 

6. Fraude ?

Certains cas de fraudes peuvent expliquer des surconsommation. En cas de suspicion, contactez un technicien GRDF au 0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe). Un opérateur vous répondra 24h24 et 7j/7

Le site mediateur-engie.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience afin de proposer des contenus et services adaptés aux intérêts de ses visiteurs. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies. More information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

En savoir plus