Je ne comprends pas, j’ai payé ma dernière facture et pourtant, je reçois une relance pour impayé ?

entete_questions_frequentes

Je ne comprends pas, j’ai payé ma dernière facture et pourtant, je reçois une relance pour impayé ?

Le Médiateur d’ENGIE constate qu’un grand nombre de ses requérants le sollicitent car ils ne comprennent pas pour quelle raison leur fournisseur d’énergie les relances pour le paiement de factures d’énergie qu’ils estiment avoir réglées.

 

Ce questionnement est tout à fait légitime et pourtant le fournisseur ne commet pas forcément d’erreur en vous envoyant son courrier de relance pour impayé.

 

Il est important de rappeler comment les règlement effectués par les clients sont affectés, en comptabilité, par rapport aux montants dus présentés dans les factures.

 

Rappel de la règle :

 

En France, dans les principes de base de la comptabilité, un règlement est en priorité rapproché de la facture du montant correspondant. Ainsi, si vous recevez une facture de 100 € et la règlez (par un moyen de paiement ou un autre) de ce même montant de 100 €, cette facture est considérée soldée en comptabilité.

 

A contrario, si vous ne réglez qu’une partie du montant de la facture, le règlement ne se « rapproche » pas de la facture. La somme réglée vient se positionner, dans votre compte chez votre fournisseur, dans la partie CREDIT. Et le montant total de la facture due (ou de la somme des factures dues encore impayées ou partiellement payées) se positionne dans la partie DEBIT. Il en résulte un SOLDE qui est la différence entre le montant total du DEBIT et le montant du CREDIT.

 

Tant que le solde n’est pas égal à zéro, les montants sont considérés comme non rapprochés. Par conséquent, tout règlement complémentaire qui est réalisé sans indication particulière du client, ne venant pas solder le compte, ne se rapproche plus, de manière naturelle de la facture correspondante.

 

 

L’affectation des règlements sur les factures d’énergie

 

Conformément aux principe de la comptabilité évoqués ci-dessus, pour le règlement des factures d’énergie, le fournisseur ENGIE applique le principe de débit / crédit et de rapprochement des montants ou des soldes.

 

Ainsi que cela est expliqué dans la présentation des factures (lien vers l’article idoine), les montants dus au titre des factures d’énergie, lorsqu’ils ne sont pas réglés au fur et à mesure de la réception desdites factures, viennent se cumuler et le solde total dû, au moment de l’édition de la facture, s’affiche sur celle-ci.

 

Ainsi, lorsque vous recevez la facture d’énergie X, si vous ne la réglez pas intégralement avant la réception de la facture X+1, cette facture X+1 reprend le solde non réglé de la facture X ; ce solde s’ajoute à la nouvelle consommation facturée. Par conséquent, facialement, la facture X+1 présente un montant à devoir correspondant au report de solde, à laquelle est ajoutée la nouvelle consommation due sur la période.

 

Dans ce cas, tout règlement partiel vient se rapprocher de la dette la plus ancienne et non de la facture en cours à laquelle il correspond, sauf si le client a précisé dans un courrier associé à l’envoi de son paiement partiel, la destination dudit paiement (en particulier s’il conteste une partie du montant de sa facture.

 

Dans quel(s) cas, ce mode de fonctionnement est-il gênant pour le consommateur ?

 

Il existe 2 raisons principales pour lesquelles un client peut être amené à ne pas régler une facture d’énergie :

  • il en conteste tout ou partie du montant,
  • il n’a pas la capacité financière de la régler intégralement, à l’instant T.

 

En cas de difficulté financière, le fournisseur d’énergie propose différentes solutions (lien vers la page concernée).

 

En cas de contestation / réclamation concernant tout ou partie d’une facture d’énergie, un client peut avoir la tentation de ne pas régler le montant contesté, tant que le service client n’a pas répondu à sa demande / régularisé sa situation. Si le traitement de la réclamation n’est pas finalisé au moment de la réception de la facture d’énergie suivante, 2 situations sont encore possibles :

  • le client n’est pas non plus d’accord avec la nouvelle facture et ne règle rien ; dans ce cas, le solde augmente,
  • le client conteste le report de solde mais pas la consommation courante facturée et règle, dans ce cas, la partie qu’il considère non contestée de cette nouvelle facture.

 

La relance et le contentieux en cas de règlement partiel d’une facture d’énergie

 

C’est dans ce cas précis de règlement partiel que l’incompréhension du client peut arriver : il reçoit en effet une lettre de relance mentionnant des montants qu’il pense avoir réglés et qui continuent pourtant de lui être réclamés par son fournisseur d’énergie.

 

 

Le conseil à suivre pour éviter des relances en cas de paiement partiel d’une facture d’énergie contestée

 

Comme expliqué plus haut, en cas de règlement partiel, le rapprochement comptable automatique ne s’effectue pas. Le règlement effectué par le client vient combler le solde à devoir le plus ancien.

 

Cependant un rapprochement manuel est toujours possible. Le client doit pour cela, absolument, lorsqu’il envoie son paiement, l’accompagner d’un courrier mentionnant le fait que ce règlement est à affecter à une facture précise.

Alors, un opérateur viendra faire le nécessaire dans le système informatique du fournisseur, sur le compte du client.

 

 

 

Je ne comprends pas, j’ai payé ma dernière facture et pourtant, je reçois une relance pour impayé ?

Le Médiateur d’ENGIE constate qu’un grand nombre de ses requérants le sollicitent car ils ne comprennent pas pour quelle raison leur fournisseur d’énergie les relances pour le paiement de factures d’énergie qu’ils estiment avoir réglées.

 

Ce questionnement est tout à fait légitime et pourtant le fournisseur ne commet pas forcément d’erreur en vous envoyant son courrier de relance pour impayé.

 

Il est important de rappeler comment les règlement effectués par les clients sont affectés, en comptabilité, par rapport aux montants dus présentés dans les factures.

 

Rappel de la règle :

 

En France, dans les principes de base de la comptabilité, un règlement est en priorité rapproché de la facture du montant correspondant. Ainsi, si vous recevez une facture de 100 € et la règlez (par un moyen de paiement ou un autre) de ce même montant de 100 €, cette facture est considérée soldée en comptabilité.

 

A contrario, si vous ne réglez qu’une partie du montant de la facture, le règlement ne se « rapproche » pas de la facture. La somme réglée vient se positionner, dans votre compte chez votre fournisseur, dans la partie CREDIT. Et le montant total de la facture due (ou de la somme des factures dues encore impayées ou partiellement payées) se positionne dans la partie DEBIT. Il en résulte un SOLDE qui est la différence entre le montant total du DEBIT et le montant du CREDIT.

 

Tant que le solde n’est pas égal à zéro, les montants sont considérés comme non rapprochés. Par conséquent, tout règlement complémentaire qui est réalisé sans indication particulière du client, ne venant pas solder le compte, ne se rapproche plus, de manière naturelle de la facture correspondante.

 

 

L’affectation des règlements sur les factures d’énergie

 

Conformément aux principe de la comptabilité évoqués ci-dessus, pour le règlement des factures d’énergie, le fournisseur ENGIE applique le principe de débit / crédit et de rapprochement des montants ou des soldes.

 

Ainsi que cela est expliqué dans la présentation des factures (lien vers l’article idoine), les montants dus au titre des factures d’énergie, lorsqu’ils ne sont pas réglés au fur et à mesure de la réception desdites factures, viennent se cumuler et le solde total dû, au moment de l’édition de la facture, s’affiche sur celle-ci.

 

Ainsi, lorsque vous recevez la facture d’énergie X, si vous ne la réglez pas intégralement avant la réception de la facture X+1, cette facture X+1 reprend le solde non réglé de la facture X ; ce solde s’ajoute à la nouvelle consommation facturée. Par conséquent, facialement, la facture X+1 présente un montant à devoir correspondant au report de solde, à laquelle est ajoutée la nouvelle consommation due sur la période.

 

Dans ce cas, tout règlement partiel vient se rapprocher de la dette la plus ancienne et non de la facture en cours à laquelle il correspond, sauf si le client a précisé dans un courrier associé à l’envoi de son paiement partiel, la destination dudit paiement (en particulier s’il conteste une partie du montant de sa facture.

 

Dans quel(s) cas, ce mode de fonctionnement est-il gênant pour le consommateur ?

 

Il existe 2 raisons principales pour lesquelles un client peut être amené à ne pas régler une facture d’énergie :

  • il en conteste tout ou partie du montant,
  • il n’a pas la capacité financière de la régler intégralement, à l’instant T.

 

En cas de difficulté financière, le fournisseur d’énergie propose différentes solutions (lien vers la page concernée).

 

En cas de contestation / réclamation concernant tout ou partie d’une facture d’énergie, un client peut avoir la tentation de ne pas régler le montant contesté, tant que le service client n’a pas répondu à sa demande / régularisé sa situation. Si le traitement de la réclamation n’est pas finalisé au moment de la réception de la facture d’énergie suivante, 2 situations sont encore possibles :

  • le client n’est pas non plus d’accord avec la nouvelle facture et ne règle rien ; dans ce cas, le solde augmente,
  • le client conteste le report de solde mais pas la consommation courante facturée et règle, dans ce cas, la partie qu’il considère non contestée de cette nouvelle facture.

 

La relance et le contentieux en cas de règlement partiel d’une facture d’énergie

 

C’est dans ce cas précis de règlement partiel que l’incompréhension du client peut arriver : il reçoit en effet une lettre de relance mentionnant des montants qu’il pense avoir réglés et qui continuent pourtant de lui être réclamés par son fournisseur d’énergie.

 

 

Le conseil à suivre pour éviter des relances en cas de paiement partiel d’une facture d’énergie contestée

 

Comme expliqué plus haut, en cas de règlement partiel, le rapprochement comptable automatique ne s’effectue pas. Le règlement effectué par le client vient combler le solde à devoir le plus ancien.

 

Cependant un rapprochement manuel est toujours possible. Le client doit pour cela, absolument, lorsqu’il envoie son paiement, l’accompagner d’un courrier mentionnant le fait que ce règlement est à affecter à une facture précise.

Alors, un opérateur viendra faire le nécessaire dans le système informatique du fournisseur, sur le compte du client.

 

 

 

Le site mediateur-engie.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience afin de proposer des contenus et services adaptés aux intérêts de ses visiteurs. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies. More information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

En savoir plus